La prophétie Maya (Mystery Escape)

Dans un pays de tous les temps…. Cetteuh, petite prophétie porte le nom de Mayaaa.. Non, en vrai, ça n’a rien à voir! Les Mayas auxquels nous nous sommes confrontés chez Mystery Escape étaient bien moins sympathiques que notre chère petite abeille.

Par un mardi gris, alors que vous étiez toutes et tous occupés dans vos petites affaires quotidiennes, nous étions trois à sauver le monde de la terrible prophétie maya; excusez du peu! (remerciements possibles en commentaires)

Jusque là, tout va bien...

Jusque là, tout va bien…

Notre maîtresse du jeu nous a accueillies afin de nous expliquer de nouveau le concept des escape game (c’était la première fois pour le grand Ribou) et nous a ensuite laissées découvrir plus en détail notre mission en regardant une vidéo. Le décor est planté, la pression est bien sur nos épaules, et nous entrons donc dans la première pièce.

Et c’est parti…

Une fois la porte refermée, mon sens fort développé de la vue m’indique que sans doute aucun, nous sommes dans le noir. Si vous avez lu mon article précédent, vous aurez peut-être d’ores et déjà compris que le courage et moi nous croisons parfois, mais sans vraiment nous lier d’amitié. C’est donc les mains en avant, à une vitesse d’environ 0,1km/h, que j’ai commencé à chercher dans le noir. Heureusement, j’ai vite trouvé une lampe, nous permettant d’y voir plus clair. La découverte des décors à l’aide d’une lampe vous fait nécessairement vous sentir comme un Indiana Jones en puissance, et l’immersion est vraiment excellente.

Bonjour M. Maya, si vous me laissez sortir, je vous donne l'adresse de mon dentiste, il est super, promis!

Bonjour M. Maya, si vous me laissez sortir, je vous donne l’adresse de mon dentiste, il est super, promis!

Une aide plus précise via écran et voix

Autre point intéressant à noter: ici, le compte à rebours est agrémenté d’une barre de progression affichée à l’écran, vous permettant de visualiser où vous en êtes par rapport à la libération ultime et, accessoirement, de vous mettre une double pression. Nous avons du mal avec les énigmes de la première pièce, mais avec l’aide de notre game master et des indications originales pré-enregistrées avec une grosse voix de Dieu maya (qui permettent de confirmer ou non les idées que nous avons), nous réussissons à pénétrer dans une seconde pièce. Et là, tu as un réflexe humain, certes, mais très bizarre, d’emporter avec toi l’ensemble de la première pièce: du chapeau, à la lampe, en passant par ce joli panier en bois: sait-on jamais, ça peut servir (note pour moi-même: au prochain escape game, j’apporte mon cadis).

L’ensemble de cette aventure est très intense: pas le temps de chômer, beaucoup d’énigmes (certaines nous ont vraiment paru impossibles à deviner seules), de la fouille, bref, chacun devrait y trouver son compte!

La fin… mais pas du monde!

Alors, la question que vous vous posez tous: avons-nous réussi notre mission à temps? Mais, bien entendu, puisque vous êtes aujourd’hui en train de lire ces lignes, c’est que oui, nous vous avons sauvé d’une sacrée panade! A 20 secondes de la fin du compte à rebours (oui oui, vous avez eu chaud!), mais quand même!

Notre game master est venue nous chercher: nous n’avons pas eu un très long débriefing (mais n’avions pas non plus beaucoup de questions à poser), avons eu droit à une photo souvenir (Mystery Escape a un appareil photo dédié pour) et, faute de déguisements, nous avons improvisé une « pose Maya » (chacun sa vision hein).

Les plus

Des décors prenants: vous serez un Indiana Jones en herbe pendant 60 minutes
Une mission immergeante: sauver le monde, nécessairement, ça vous implique pas mal
Une très bonne aide: notre game master était très présente, la barre de progression aide à visualiser son avancée, et les indications sonores type « presque », « bravo », ou « cherchez encore », nous permettent de nous conforter ou non dans nos idées

Les moins

Une mission introduite par une vidéo: je n’ai pas été très convaincue par cette méthode
Pas de verre proposé avant ou après, on pourrait gagner en convivialité
Une progression assez linéaire qui peut un peu empêcher de se répartir les tâches

Mais heu t’as cassé la lampe là? non je l’ai pas cassée, elle était comme ça! c’est pas ma faute!..

Nos notes sur 5

Fouille  NoteNoteNote
Décors  NoteNoteNoteNote
Immersion  NoteNoteNoteNote
Difficulté NoteNoteNoteNote 0,5
Note globale  NoteNoteNoteNote 0,5

NB: vous pouvez vous aussi déjouer la Prophétie Maya chez Mystère Escape, de 3 à 5 personnes; à partir de 6, vous aurez la possibilité de vous affronter en parallèle par équipe de 3. Tarifs ici. Plus d’infos sur: http://mysteryescape.com