The Bunker (Cat in the Bag)

Notre trilogie berlinoise se termine avec le Bunker. Nous arrivons un peu plus tendues que les autres jours puisque, Dasha (si ce prénom ne vous parle pas, c’est que vous avez loupé le Tome 1 Prison Break, mais aussi le Tome 2, The Alps Hut) nous avait informées que cette salle était la plus difficile de l’enseigne. Alors, allons-nous faire un 100% de réussite chez Cat in the Bag? Berlin sera-t-elle la ville de la victoire absolue? Qui a volé l’orange du marchand? Lisez cet article, et vous saurez tout! (on ne veut pas vous mentir, on n’évoquera pas vraiment le vol de l’orange du marchand, donc on peut d’ores et déjà vous dire que c’est Michal qui l’a volée (#StarAc12)).

Notre entrée dans le Bunker se fait dans le noir, heureusement, Dasha nous avait confié à chacune une lampe torche. Le Black Cat (in the Bag) que je suis avais une lampe relativement défectueuse (genre elle éclaire centimètre par centimètre) et Dasha a foncé comme une fusée pour déposer deux nouvelles lampes devant la porte. Ce petit souci technique passé, nous découvrons donc le bunker à la lueur de nos lampes, et j’avoue ne pas être très rassurée…

bunker-what-a-mystic

Il y a plus rassurant comme découverte, n’est-ce pas?

Pour autant, nous commençons nos investigations dans les différents meubles de la pièce, qui ne sont pas extrêmement nombreux. Un mécanisme nous fait sursauter (bon, d’accord, ME fait sursauter), mais en trépassant ma peur, je suis bien récompensée puisque nous pouvons enfin allumer la lumière. Autant dire que la lumière ne rend pas forcément  l’endroit plus sympathique, mais c’est déjà ça! Nous avons un peu perdu notre sang-froid à un moment donné, et avons essayé différentes combinaisons sur un coffre-fort, ce qui ne lui a pas plu; il a sonné non-stop pendant plusieurs minutes (« C’est votre punition pour vous être trompées, le coffre est bloqué pour quelques minutes » nous a expliqué Dasha).

Une des difficultés de cette pièce est que plusieurs fausses pistes s’y trouvent et que vous risquez d’y perdre pas mal de temps (surtout si vous êtes du genre obstinés..). Nous arrivons par un mécanisme extrêmement original à accéder à une seconde partie de la pièce (par une entrée, là aussi, très originale). Il faut alors faire preuve d’adresse et de dextérité pour avancer pour la suite de la mission. La dernière étape du jeu s’avère relativement simple si on prend le temps d’observer (ce qui n’est pas évident en toute fin de partie), et nous arrivons finalement à nous extirper de ce terrible bunker!

Le chrono n’étant pas affiché, nous pensions être sorties sur les dernières secondes restantes, mais nous sommes en fait sorties à 54 minutes. Ô, gloire à ce jour, qui sonne notre grand chelem de l’escape game à Berlin! Nous obtenons notre troisième bracelet de la victoire. Nous sommes tout de même tristes de ne plus avoir de salle à conquérir chez Cat in the Bag, qui ont vraiment réalisé un sans faute sur ces 3 salles.

J’ai une idée! Viens t’asseoir à côté de moi, et on arrête de respirer.. (apnée de 30 secondes) Bon, non, ça marche pas…

Nos notes sur 5

Fouille  NoteNoteNote
Décors  NoteNoteNote
Immersion  NoteNoteNoteNote
Difficulté NoteNoteNoteNote
Note globale  NoteNoteNoteNote 0,5

NB: sortez de ce terrible bunker, en équipe de 2 à 4 personnes. Les missions sont accessibles en allemand, anglais et russe. Tarifs : de 14,5€ à 34€ par personne (selon horaires et nombre de joueurs). Pour plus d’informations: http://www.catinthebag.de