Les Naufragés du Liberté (Tempête sous un Crâne)

Nous sommes retournées chez Tempête sous un Crâne, puisque nous avions entendu dire qu’un paquebot était en partance de chez eux, direction New-York! (pour les sceptiques, ils ne sont pas loin du pont de Grenelle, donc, en soi, c’est plausible…).

Quand on pense croisière, deux ambiances nous viennent à l’esprit…

La première:

love-boat-isaac-o.gif

Le scénario de la pièce serait alors « le commandant de bord à égaré son collier à fleurs, sans lequel il ne pourra être reconnu par Brenda, à qui il a donné rendez-vous de manière anonyme sur le ponton dans une heure; vous devez le retrouver. » (ce ne sera pas ça, mais Claustrophilia et cie, servez-vous pour l’idée, c’est gratuit).

La seconde (qui est la bonne):

titanic-sinking

Rassurez-vous, c’est bien plus beau à l’intérieur

Notre paquebot est entré en collision avec un autre, et nous avons 60 minutes pour quitter notre cabine, monter dans un canot de sauvetage et nous sauver de là! Pour les traumatisés de Titanic, oui, il y aura assez de canots de sauvetage cette fois-ci! (et si vous vous posiez la question, même si ça n’a rien à voir, il y avait aussi assez de place pour Jack sur cette planche…)
Dans le doute, nous basant sur « les femmes et les enfants d’abord! », nous sommes venues à trois filles pour être certaines de survivre, même si nous savions bien qu’en vrai, nous seules pourrions nous sortir de ce pétrin…

Petite coupure hors temps

Quand on arrive chez Tempête sous un Crâne, on a un peu la sensation d’aller à une séance de spa (le peignoir et les tongs en moins). Vous savez que vous allez vivre un moment spécial, où on va vous chouchouter et être aux petits soins avec vous pour que tout se passe au mieux. Et, fidèle à lui-même, notre hôte, Patrick, prend le temps de discuter avec nous autour d’un verre et de bonbons avant d’attaquer les choses sérieuses (blague Carambar lue sur place : quelle est la différence entre une boîte de conserve et un aquarium? (Réponse en bas)). Et en plus, la conversation est intéressante, puisqu’il est extrêmement disponible pour nous raconter l’histoire de l’enseigne et ses expériences escape games!

Concernant la pièce elle-même, les indices nous seront donnés grâce au téléphone qui est dans notre cabine, par le courageux commandant de bord, resté pour guider ses voyageurs vers la sortie. Le chrono est donné par une annonce faite toutes les 10 minutes à l’ensemble des passagers du paquebot.

Découverte de la cabine première classe: très beaux décors

Nous embarquons à bord et sommes donc enfermées dans notre cabine. Nous sommes de suite conquises par les décors, très réussis: hublots, parquet, meubles, valise… Tous les éléments du décor sont bien pensés et reconstituent parfaitement une cabine de paquebot (le mal de mer en moins).
Nous répartissons la fouille et avançons au départ plutôt lentement mais sûrement, et avons droit à un appel de notre commandant de bord pour nous aider (on n’écoute pas assez nos intuitions d’après lui, et il aura raison plusieurs fois pendant la partie…).

Nos différentes fouilles nous permettent de découvrir de nombreux objets et correspondances épistolaires qui pourraient vraiment appartenir à une personne ayant embarqué dans les années 40 sur un paquebot; je vous ai déjà parlé d’immersion?

Des mécanismes astucieux viendront rythmer notre avancée, et nous nous sommes plusieurs fois exclamées en même temps un « waaaaaa!!! trop cool!!! » (nous sommes du genre loquaces) d’admiration face à l’ingéniosité des créateurs de la salle.
pieds dans l'eau

A 10 minutes, la pression et l’eau commencent à monter…

Comme à notre (mauvaise) habitude, notre fouille n’a pas été correctement faite, et nous avons eu à revenir sur plusieurs éléments à côté desquels nous étions passées, alors que l’alerte sur le ponton devenait maximale…

Nous avons réussi à nous échapper au bout de 54 minutes, trempées jusqu’au nombril! Heureusement que nous avions mis nos gilets de sauvetage…
tempete

Nous sommes les reines du monnnnde

Points forts

Cette salle est parfaite pour les débutants, car elle contient beaucoup de fouille; elle conviendra très bien aux autres aussi, qui devront réussir à venir à bout de la logique des mécanismes originaux
La salle est très ludique, et vous serez comme un enfant plusieurs fois pendant le jeu face aux surprises qui vous attendent
Les décors sont très bien faits et entre les annonces vocales et le téléphone pour donner les indices, l’immersion excellente
L’accueil: une valeur sûre

Points faibles

On parle paquebot qui coule et on n’a même pas droit à du Céline dans la bande-son de la salle??
Sinon, on est vraiment tristes de ne pas pouvoir revenir tout de suite, ayant fait les deux salles de l’enseigne…

– C’était qui déjà son mari? – Je sais pas, elle a eu plein de mecs cette nana; je sais qu’il y en a un qui était mort il me semble.. – Vue l’année, je pense qu’ils le sont tous…

Nos notes sur 5:

Fouille  NoteNoteNoteNoteNote 0,5
Décors  NoteNoteNoteNoteNote
Immersion  NoteNoteNoteNoteNote
Difficulté  NoteNoteNote
Note globale  NoteNoteNoteNote 0,5

NB: si Titanic, c’est trop long pour vous (3h08 quand même!) et que ça se termine trop mal à vos yeux, venez conjurer le mauvais sort des paquebots qui coulent en équipe de 3 à 5 personnes. Pour connaître les tarifs, suivez le guide! Plus d’infos sur: https://www.tempetesousuncrane.com

Réponse: Dans une boîte de conserve, les pois sont verts et dans un aquarium, les poissons rouges…