Le Patient de la Chambre 8 (Epsilon Escape)

« Le patient de la Chambre 8″… c’est intriguant comme nom, vous ne trouvez pas? Cette salle a pour cadre un asile psychiatrique, comme chez One Hour.

tumblr_inline_mv0lrtLDQA1s9x8us.gif

Ahhhh on va encore avoir peur!!!!

Pour les plus peureux, rassurez-vous, ici, l’angle pris n’est pas du tout celui du frisson ou de la peur… Ouf! (je fais même des jeux de mots en verlan maintenant)

Epsilon Escape se targue d’être accessible aussi bien pour les débutants que des joueurs plus confirmés. Qu’à cela ne tienne, nous sommes venues à 5, dont une pour qui c’était le premier escape game!

Ze class of ze living room

A notre arrivée, nous sommes surprises par la classe de la salle d’accueil. Fauteuils en cuir,  mini espaces pour chaque groupe… Il manque juste quelqu’un qui jouerait du jazz au piano, et nous serions définitivement dans un bar lounge.

LC20160103_0013

La clinique Sinople vous accueille dans un espace convivial

Un cadre très accueillant

L’accueil est chaleureux, on nous propose à boire. J’opte pour l’option thé (je sais que vous mouriez d’envie de savoir ce que je bois). Avec mon eau chaude, on m’apporte toute une boîte avec différents thés Dammann… (pour les amateurs d’alcool, c’est un peu comme si vous alliez au comptoir d’un bar demander un verre de rouge et qu’on vous apporte un Château Margaux 85). Bref, vous l’aurez compris, ici, niveau qualité de l’avant-session de jeu, on est au top niveau!

Certains me diront « on s’en fout de ton avant-session », mais à priori, vous venez avec des gens que vous appréciez (du moins, on vous le souhaite), et dans un tel cadre, vous aurez vraiment l’impression de faire une sortie qui sort de l’ordinaire. Pas juste un jeu, mais bien une sortie, avec le temps de vous poser tranquillement au début.

Clémence, notre hôte, nous apporte un peu de lecture, et nous découvrons ce qu’il s’est tramé dans les années 90 dans la clinique Sinople. Il semblerait qu’Edmond Epsilon (bravo, vous avez fait le lien avec le nom de l’enseigne!), psychiatre dans la clinique, avait remarqué un patient qui, selon lui, ne méritait pas sa présence ici (pour ceux qui ne suivent pas, il était dans la chambre 8). Il a alors mis au point une méthode permettant à ce patient de s’échapper.

epsilon

Ah oui au fait, pour tout ça, il s’est fait virer

Aujourd’hui, nous tenterons donc nous aussi de comprendre cette fameuse méthode d’évasion pour réussir à sortir de la chambre 8!

On est tellement bien dans les canapés que j’en ai oublié que je venais faire un escape game, et lorsque Clémence vient nous chercher pour commencer le jeu, je n’ai quasiment pas touché à mon thé. Pleine de délicatesse, elle repart pour me laisser terminer tranquillement.

200

J’arrive Clémence, j’arrive!

 

Avant d’entrer, on nous remet un calepin pour prendre des notes, puis il nous est rappelé qu’ici, nous aurons 70 minutes pour sortir. Timing innovant!

Des décors très bien faits

Nous découvrons une chambre aux murs capitonnés, un lit d’hôpital psychiatrique, peu de meubles, mais le patient de la chambre 8 devait avoir une bonne mutuelle, car il a pris l’option télé, et ça nous arrange, car c’est par là qu’on aura droit à des indices de la part de notre Game Master!

Notre fouille frénétique commence, et nous avançons rapidement au niveau des différentes énigmes. L’usage d’un objet assez original dans un escape game constitue une étape ludique et nous permet de marquer un pas dans notre progression (aucun lien avec la photo ci-dessous, on tient à vous rassurer).

mr grey

Spoiler Alert: le patient de la Chambre 8 était en fait Christian Grey

Notre recrue pour laquelle c’était le premier escape game s’est très vite prise au jeu (l’immersion était très bonne) et a très rapidement pu intervenir dans les différentes énigmes: promesse tenue, la salle est effectivement accessible pour des personnes débutant les escape games.

Pour la suite des réjouissances, nous avons eu un joyeux mélange de fouille, de machines, d’énigmes bien ficelées, d’observation…! Le tout s’enchaînant de manière très fluide, et clairement, on a adoré…

Des éléments à usage unique dans notre progression

On notera, car c’est très appréciable, que cette salle contient des éléments usage unique, qui sont donc remplacés d’une session à l’autre, rendant votre expérience relativement unique. Vous aurez donc la réelle impression d’être les premiers à passer par là! Ca change des salles où vous avez l’étrange sensation d’être le millième à « découvrir » les lieux…

Nous avons finalement réussi à sortir au bout de 57 minutes! Clémence nous a fait un débrief détaillé de notre aventure, nous voyons que nous avons été bien suivies (ça se ressentait également pendant la partie). En plus, elle prend le temps de nous raconter un peu plus en détail l’histoire de la salle, de l’enseigne… Un immense respect aux équipes d’Epsilon Escape pour leur travail et leur investissement dans cette salle, puisque tout y est fait maison!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Incognitos, avec nos blouses blanches, on a même pu se faire photographier par un Docteur qui passait par là. Il n’y a vu que du feu!

 

Les Plus

L’importance accordée aux joueurs: ici, nous avons été chouchoutées dès l’accueil avec un espace d’attente très confortable, nous avons eu droit à un vrai débriefing de la part de notre Game Master, puis à la fin, chaque joueur est reparti avec sa photo imprimée (une première pour nous en 20 escape games)
La cohérence globale de l’énigme: dans cette salle, tout est bien pensé et surtout réaliste: les décors, bien sûr, mais également les énigmes: vous ne trouverez pas de cadenas à des endroits incongrus (d’ailleurs, il y a très peu de cadenas), ni d’éléments qui n’auraient pas leur place ici; de même, la télé (d’époque) par laquelle vous aurez des indices diffuse en boucle des programmes que vous auriez pu vous aussi regarder si vous aviez été dans un hôpital des années 90.
Une progression non-linéaire: nous avons eu la possibilité d’évoluer en parallèle sur différentes énigmes, ce qui est toujours plus agréable que de regarder les autres faire. C’est aussi pour ça que la salle est tout à fait accessible aux débutants, car ils trouveront forcément de quoi faire!

Les Moins

La difficulté de la salle: notre progression a été mise à mal par des mauvaises manipulations ou des étourderies de notre part, plutôt que par des énigmes trop coriaces.  Il manque donc peut-être une épreuve un peu plus complexe pour des groupes vraiment chevronnés. Toutefois, si vous vous sentez les rois des escape games, la salle vaut clairement le détour pour l’originalité de certains mécanismes et le plaisir que vous prendrez dans cette salle! Vous pourrez ainsi venir tenter le record!

 

Bon, je suis désolée, mais là j’en peux plus… Ta gueule Michel!

 

Nos notes sur 5:

Fouille  NoteNoteNote
Décors  NoteNoteNoteNote
Immersion  NoteNoteNoteNote
Difficulté  NoteNoteNote
Note globale  NoteNoteNoteNote

NB: vous parlez à des gens que personne d’autre ne voit? Vous êtes plusieurs dans votre tête? En plein coeur de Paris, la clinique Sinople vous accueille (en groupe de 3 à 5 patients) pour tous types de soins psychiatriques.
Pour toute consultation, merci de prendre rendez-vous en ligne sur http://epsilonescape.fr. La clinique ne pratique pas le tiers payant. Plus d’informations sur la prise en charge par votre mutuelle ici.