Alerte à Voldograd (Victory Escape)

C’était la première fois que nous nous rendions chez Victory Escape. « Oh! mais c’est rue de la Victoire! Tu crois qu’ils ont appelé l’enseigne à cause de ça? » « Non, je pense qu’ils ont d’abord choisi le nom, puis galéré à trouver à tout prix un local dans cette rue, mais ils doivent être du genre acharnés ».

C’est ainsi que nous arrivons chez Victory (et nous oublierons au passage de lever ce terrible mystère qui plane autour de leur nom!). Nous sommes accueillies par Thomas, qui va être notre Game Master pour notre partie: nous avons choisi, pour notre première salle dans l’enseigne, de faire Alerte à Voldograd. On nous propose un verre, mais on attaque direct le brief!

Un briefing explosif

Et quel brief… Thomas est complètement pris dans le personnage: une sorte de Général comico-autoritaire, à la Papa Schultz. Il nous explique le pourquoi de notre venue: nous sommes à Voldograd, dans les années 80. Le Directeur Karpov prévoit un attentat contre le président, Léonard Kalkarine. Ce dernier s’est réfugié dans son bunker, mais il semblerait que celui-ci est piégé; dans 60 minutes, une bombe va y exploser! Notre équipe de démineurs va devoir intervenir rapidement! Pour nous aider, Thomas pourra intervenir via un écran.

WbMIfAv.gif

Après son brief, notre Game Master nous demande de le suivre…

Pour tout renseignement sur les bunkers, veuillez nous contacter

Nous entrons avec Thomas dans notre salle, dans laquelle il nous explique quelques règles liées à la salle: certains cadenas ne doivent pas être ouverts: il nous les indique. Une fois Thomas parti, le chrono démarre. On commence un peu à s’y connaître niveau Bunker (si vous n’avez pas suivi nos deux dernières sorties, sachez qu’elles se sont faites  dans le Bunker de Fox in a Box et le Bunker Zombie de Team Time), tant et si bien que nous sommes surprises qu’en entrant dans celui-ci, il ne nous ait ni reconnu ni dit bonjour.

En prenant en compte les cadenas auxquels nous ne pouvons pas toucher, très peu de fouille s’offre à nous. Nous avançons donc un peu à tâtons sur les 10 premières minutes. Nous réussissons à résoudre quelques énigmes qui nous permettent d’avancer, et qui nous laissent plus ou moins perplexes (une fait appel à des connaissances en lien avec un loisir que nous ne connaissons pas du tout!).

La suite de la mission est plus orientée fouille et réserve de belles surprises au niveau des énigmes et des manipulations. Pour l’une d’entre elles, nous avons ri comme des gamines; on se serait crues dans un film de James Bond ou un épisode de MacGyver!

tumblr_ln4fgbMfFP1qzk2upo1_500.gif

Quand la manipulation a marché…

Salle pleine de détails, intense et amusante

La salle est très intense, car de nombreux éléments s’y trouvent, et elle demande donc une certaine expérience pour ne pas s’égarer dans les nombreux détails qu’elle comprend. Plusieurs éléments de la partie aident beaucoup à l’immersion, et nous font vraiment croire que nous sommes les actrices principales d’un film d’action.

charlie's

Concernant les énigmes, elles sont plutôt malignes dans l’ensemble et donc très amusantes à résoudre, même si certaines nous ont paru un peu tirées par les cheveux.

C’est finalement à 56 minutes que nous avons réussi à désamorcer la bombe et à sortir dans la foulée (grâce à un système assez original).

Le Général Thomas nous attend à la sortie et nous félicite pour la réussite de notre mission. Le fondateur de Victory nous propose de passer quelques minutes ensemble dans l’espace d’accueil, afin de boire un verre et parler un peu escape game, pendant que Thomas range la salle (au final, seul, mais il a été question qu’une de nous vienne l’aider!). On a beaucoup apprécié les différents échanges qu’on a pu avoir dans cette enseigne. L’espace d’accueil est ultra confortable, spacieux et on a envie d’y passer la journée, mais au final, nous partons, pour de nouvelles aventures… (non sans une petite photo avant)

Capture d’écran 2016-06-19 à 03.13.46.png

En vrai, si c’est ça la solution et que le mécanisme marche, ça va être trop stylé!!! (ça a marché)

Les Plus

Des éléments dignes d’un film d’action: le thème s’y prête très bien, et lorsque vous devez désamorcer une bombe, forcément, la tension monte un peu! De plus, le côté un peu agent secret laisse place à de belles surprises de bidouillage dont vous serez l’acteur principal!
Un Game Master aussi barré que génial: je ne pense pas trop m’avancer en disant que nous avons eu le meilleur brief avec Thomas; complètement décalé, il a su nous mettre dans l’ambiance, ce qui est rarement évident quand on vous dit à la fois que vous êtes dans un autre pays et à une autre époque. Bravo à lui
Une belle variété dans la progression: fouille, manipulation, observation, logique… Cette salle fait appel à des méthodes de raisonnement très différentes, et permet donc de progresser dans le jeu pendant 60 minutes sans jamais avoir un sentiment de déjà-vu

Les Moins

Un manque de sens dans les énigmes: nous avons assez vanté le côté très ludique de certaines énigmes et ne reviendrons pas dessus: le côté fun a été effectivement nettement privilégié, au détriment de la cohérence globale de la salle. Parfois, même si les énigmes sont faisables, on se demande pourquoi on fait cela..
Le début de mission: c’est dommage qu’il soit nécessaire que la découverte de la salle se fasse avec le Game Master, qui est obligé de nous expliquer que certains éléments ne doivent pas être touchés (dommage aussi, au passage)

Nos notes sur 5:

Fouille  NoteNoteNote
Décors  NoteNoteNote
Immersion  NoteNoteNote
Difficulté  NoteNoteNote
Note globale  NoteNoteNote 0,5

NB: si vous vous êtes toujours demandé s’il fallait couper le fil rouge ou le fil bleu pour désamorcer une bombe, si vous aimez les bunkers, si vous avez toujours regardé MacGyver avec les yeux qui brillent, venez en équipe de démineurs (3 à 6 personnes) pour sauver le Président Kalkarine!

Plus d’infos sur http://www.victoryescapegame.fr. Pour connaître les tarifs, c’est ici.