Le Tour Du Monde En 60 Minutes (Leavinroom)

Deuxième venue pour nous chez Leavinroom. Après avoir retrouvé Alice, nous changerons aujourd’hui d’univers. Nous sommes accueillies par un Game Master un peu timide mais très sympa qui nous explique comment réussir à intégrer le Leavinclub: nous allons devoir convaincre Phileas Fogg de notre mérite, en réussissant le tour du monde en 60 minutes qu’il nous a préparé dans son bureau.

Nous entrons dans le bureau de Phileas Fogg et en attendant qu’il nous explique quoi faire, nous entendons… la voix de Jigsaw!!!

malaise.gif

« on va jouer à un jeu… »

Apparemment, les joueurs de la salle de Saw sont en train de passer un sale quart d’heure, on entend des coups, des cris, mais nous sommes bien à l’abri à priori!…

Rassurées, nous entamons donc notre fouille du bureau de Phileas Fogg, qui a laissé un certain nombre d’éléments, qui nous font percuter plus ou moins vite. Comme dans la salle d’Alice, un élément est très (trop?) bien caché, et, pour les habitués des salles « abimées », partez du principe qu’ici, rien n’est abimé par hasard.

Notre progression se fait à un rythme plutôt lent, car nous avons quelques difficultés à faire le lien entre les éléments trouvés dans le bureau de ce cher Phileas.. Notre GM nous envoie, sous la forme de la voix de Phileas Fogg, un indice. Nous avons alors une révélation.

understanding.gif

Il faut utiliser un objet un peu ancien, assez difficile à manipuler, et nous mettons un peu de temps à réussir à le faire fonctionner correctement… De nouvelles découvertes nous attendent, avec une épreuve de manipulation qui nous a semblé particulièrement coriace et, disons-le, très galère (il vous faudra réussir la manipulation plusieurs fois pour résoudre l’énigme). Le système est assez astucieux, un peu bricolo, mais plutôt rigolo.

Ouf… galère terminée… non, c’est sans compter une énigme complètement prise de tête qui nous fait maintenant face… Et là, je commence vraiment à être au bord de la crise de nerfs…

malaise 2.gif

nouveau malaise…

Notre Game Master nous aide, mais malheureusement, même les indices ne nous aident pas vraiment… Nous finissons par nous en sortir avec de nouveau une aide précise de notre GM..

cry laugh.gif

Quand tu viens de terminer une énigme relou, et que tu comprends que la prochaine énigme va être encore plus galère…

Définitivement, cette salle ne nous réussit pas… Nous sommes un peu désespérées, mais essayons de rester mobilisées et nous accrochons: nous ne sommes plus très sûres de vouloir intégrer le Leavinclub, parce que vu les divertissements de Phileas Fogg, on n’imagine pas ce que ça donne quand tout le club est réuni ensemble… Mais bon, juste pour l’honneur, on souhaite quand même sortir à temps.

Le timing serré et l’énervement des autres énigmes encore présents nous fait vraiment perdre la tête sur l’énigme, qui paraît vraiment bancale…

malaise 3.gif

Dernier gong, c’en est fini pour nous….

Le Game Master, sympathique, nous laisse quelques secondes de plus pour venir à bout de la salle et ouvrir la porte nous-mêmes.

finish

On est contentes d’être sorties 🙂

« Oh mon dieu, cette manipulation! c’est l’Antichambre qui l’a faite ou quoi? »

 

Les Plus

Un game master très présent: pendant toute la durée de notre jeu, nous avons été accompagnées par Phileas Fogg, qui nous donnait des indices vocaux. Il a fait de son mieux pour nous aiguiller vers la logique des énigmes qui nous échappaient.
Quelques objets un peu à l’ancienne: c’était plutôt sympa de dénicher des objets d’un temps ancien

Les Moins

Des énigmes tirées par les cheveux: il peut arriver que des énigmes soient un peu corsées, et qu’il soit nécessaire d’appeler le Game Master à la rescousse pour les résoudre. Le problème ici, c’est que, malgré les indices, la logique de nombreuses énigmes est assez obscure, et donc les énigmes ne sont pas agréables à résoudre.
Pas de fluidité: et nous le disons avec d’autant plus de tristesse que l’autre salle testée chez Leavinroom, Alice, se démarque clairement grâce à sa fluidité. Ici, nous avons plutôt vécu le tour de notre vie en 60 minutes, en passant par des états de désespoir assez intenses, pour finalement sortir seulement quelques secondes après le gong final (on en déduit donc qu’on n’a pas non plus tant galéré que ça… (pensée aux équipes qui galèrent encore plus que nous… vous êtes nos héros))
Pas de fun: dans une salle, les manipulations sont normalement la petite minute « récréation » avant de se retourner de nouveau le cerveau, mais même si elles peuvent paraître ludiques au premier abord, elles sont elles aussi source de beaucoup de difficulté technique.
Un thème pas entièrement respecté: l’immersion est un peu difficile pour deux raisons: les décors de la salle ne vous donneront pas vraiment la sensation d’un tour du monde; à la rigueur, un tour d’une boutique Pierre et Import, mais pas plus. De plus, lorsque vous êtes censés évoluer au XIXème siècle, mais que, dès le début, vous avez devant vous un plan de métro contemporain et que vous êtes amenés à utiliser des objets apparus 100 ans plus tard, définitivement, l’immersion est faible.

Nos notes sur 5

Fouille  NoteNoteNote
Décors  NoteNoteNote
Immersion  NoteNoteNote 0,5
Difficulté NoteNoteNoteNote 0,5
Note globale  NoteNote

NB: Si vous avez envie de faire le tour du monde, mais que bonjour le prix des billets d’avion… si vous auriez aimé vous appeler Phileas et avoir comme ami un homme qui s’appelle Passepartout… Le Leavin Club cherche actuellement 3 à 5 nouveaux membres. Pour connaître les tarifs d’adhésion au club, c’est par ici.
Plus d’infos sur: http://www.leavinroom.fr