Le Casse du Siècle (Lock Academy)

Si la Lock Academy était une personne, et ses salles un rendez-vous galant, on pourrait dire sans aucun problème que nous sommes folles amoureuses d’elle, et que le coup de foudre a été immédiat dès notre premier rendez-vous.

love.gif

Bref, vous l’aurez compris, nous étions on ne peut plus impatientes de venir découvrir leur toute dernière salle, histoire de savoir si on doit définitivement essayer d’épouser le Professeur Lock (oui, oui, on sait, il est vieux et marié, mais bon, pour les escape games, on n’a aucun principe!).

En arrivant, nous avons été accueillies par Laurent, très en forme, qui nous a fait une petite imitation du Gif ci-dessous:

imitation.gif

On a eu le tableau et tutti quanti hein!

Tout en mangeant des bonbons et buvant un verre, nous écoutons le brief de Laurent, qui va être notre Game Master aujourd’hui. La Lock Academy possède un musée des détectives, qui regorge d’objets ayant appartenu aux plus grands détectives de l’histoire. Comme la Joconde au Louvre, ici, la coqueluche du musée, c’est le grand livre des détectives. Celui-ci détient tous les secrets des détectives. Bref, nous allons visiter ce musée (ça tombe bien, j’avais trafiqué ma carte étudiant pour l’occasion, histoire d’avoir une réduction niveau tarif). A priori, la visite doit être incluse dans nos frais de scolarité, car Laurent nous remet des badges de visiteurs sans nous demander quoi que ce soit, et nous suivons notre guide (on est déçues, il n’a pas de petit parapluie pour qu’on ne le perde pas parmi la foule…).

Petit rebondissement…

Juste avant d’entrer dans la salle, les choses se gâtent. Finie notre visite de touristes: le guide des détectives a été volé, et il semblerait bien que notre équipe doive le retrouver d’ici une heure maximum, car il confèrerait des pouvoirs très importants à celui qui l’a volé. On se dit qu’à priori, si le mec l’a volé, c’est soit qu’il est pas du genre très honnête et que du coup, en tant que mec malhonnête, il va utiliser ce livre pour faire le mal; soit il a cru que le musée était une bibliothèque municipale et que le livre s’empruntait, auquel cas, il est vraiment débile, et veut-on laisser un livre d’un tel pouvoir entre les mains d’un débile? bah… non plus. Bref, nous sommes convaincues de la nécessité de retrouver le livre! En tout cas, ce rebondissement rassurera une des membres de l’équipe, qui a demandé plusieurs fois à Laurent « d’accord, on va visiter le musée, mais on doit faire quoi? »: maintenant, on sait!

Nous entrons dans la pièce, et ne pouvons pas encore profiter des décors, car il fait un peu sombre, et on est assez pressées. Le début s’avère très laborieux, notamment parce que l’une de nous n’a compris qu’à la sortie ce qu’il fallait faire…!

Des décors de folie

Une fois la lumière allumée, nous découvrons de magnifiques décors. On se croit dans un vrai musée, avec quelques éléments qui paraissent d’ores et déjà un peu insolites. On a vraiment envie de prendre quelques minutes pour réaliser une vraie visite, mais un Skype nous remet sur le droit chemin: c’est le Professeur Lock (directeur de l’académie). Clairement, on sent qu’on l’a complètement dans la poche, et que notre travail de longue haleine a payé (cf notre première mission réussie et notre seconde): on est clairement les étudiantes préférées du Professeur.

clin d'oeil.gif

Hello, Professor!

Il nous fait confiance pour retrouver le livre et nous aidera au besoin, par message qui s’affichera sur un écran.

Pas de cadenas en vue!

Nous faisons un peu le tour de la salle avant de commencer, histoire de faire l’inventaire de tout ce que l’on repère de « bizarre ». On ne nous avait pas menti: pas de cadenas dans cette salle, de quoi faire pâlir un fan de Destination Danger! C’est parti, faisant fi des conseils du terrible joker, nous nous divisons pour nous concentrer sur les premières énigmes qui nous font face. Nous avançons de manière plutôt efficace, et butons ensuite sur une partie « fouille/observation ».

Nous testons tout plein de choses, nous nous faisons des propositions indécentes (cf citation du jour) et on ne s’ennuie pas une seconde, autant vous le dire! C’est l’avantage d’une salle sans cadenas: les énigmes vous permettent de trouver des solutions de formats différents les uns des autres, et nous rencontrons aussi des manipulations inédites. Bref, on est partagées entre les moments où on se dit en aparté « c’est trop cool cette salle hein?? » et les moments où on pleure en disant « mais je ne comprends pas ce qu’il faut faiiiire ».

On voit clairement que le temps n’est pas notre ami dans cette pièce et on sent qu’il va falloir qu’on carbure si on veut réussir à sortir à temps. Un peu de manipulation et du silence sont de rigueur à un moment donné, et du vrai travail d’équipe. Comme à leur habitude, les créateurs des salles de la Lock Academy vous réservent beaucoup de surprise, y compris sur le scénario, et vous n’êtes pas à l’abri de quelques rebondissements…

La pression monte énormément sur la dernière énigme; il nous reste peu de temps, nous devons toutes carburer et bien nous coordonner, et c’est le moment fatidique qu’ont choisi deux d’entre nous pour s’engueuler; on vous le dit, cette pièce est redoutable, et il faudra des nerfs solides pour aller au bout dans le calme!

fight.gif

Réaction des autres membres

Malheureusement, dispute ou pas dispute, le chrono est arrivé à 0, et nous sommes encore en train de terminer l’énigme. Laurent, très sympa, sait qu’on tient à notre image auprès du Professeur Lock; ni vu ni connu, il nous ajoute deux minutes pour qu’on puisse aller au bout de la mission et profiter des remerciements du Professeur.

Nous terminons finalement la salle, et Laurent vient nous rejoindre, pour un débrief ultra détaillé, qui termine définitivement de faire chavirer nos coeurs.

unnamed-1

 

« La pipe, tu veux que je te la fasse? »

Les Plus

Des énigmes variées et mécanismes insolites: on n’a pas le temps de s’ennuyer dans cette salle, très riche en énigmes, et en plus, tout est original; pas de cadenas, ça permet de garantir une vraie diversité dans les mécanismes, et c’est chose faite
Des décors magnifiques: RIEN dans la salle, je dis bien RIEN, ne vous fera vous rappeler que vous n’êtes pas dans un musée. Les décors sont magnifiquement faits, tout est bien étudié.
Nec plus ultra de l’accueil et du suivi: à la fois super détendu, drôle et très pro, l’accueil chez Lock Academy nous semble bien être parfait… Le suivi pendant le jeu est ultra précis, et notre Game Master s’est même fait le plaisir de commenter ce que l’on disait (qui, il faut l’avouer, peut parfois être étrange) pour nous titiller un peu, créant des moments assez drôles.

Les Moins

Un niveau élevé: attention, nous ne sommes pas en train de dire que la salle est infaisable, loin de là! mais nous mettons comme un moins le fait qu’une équipe de débutant ne pourra peut-être pas découvrir de suite la meilleure salle de Paris. (bon, en vrai, on savait pas quoi mettre, et ça nous paraissait être pertinent!)

Nos notes sur 5

Fouille  NoteNoteNote 0,5
Décors  NoteNoteNoteNoteNote 0,5
Immersion  NoteNoteNoteNoteNote
Difficulté NoteNoteNoteNote
Note globale  NoteNoteNoteNoteNote 0,5

NB: si vous êtes du genre à faire les visites de musées de A à Z sans oublier le moindre détail, si vous aimez les duck faces, si vous avez envie de faire la meilleure salle de Paris, sachez que les visites au sein du musée se font par groupe de 4 à 6 visiteurs. Pour connaître les tarifs, suivez le guide! Vous pouvez réserver vos audio-guides et votre billet coupe-file sur:  https://lockacademy.com