Virtual Room

L’enseigne dont on va vous parler aujourd’hui n’est pas réellement une enseigne d’escape game. Pour autant, ne fuyez pas! Amateurs d’escape game, vous devriez certainement apprécier l’immersion proposée dans cette aventure entièrement en réalité virtuelle.

Assez branchée nouvelles technologies, notre équipe de pandas avait très envie de tester Virtual Room. L’enseigne propose une aventure de 45 minutes, qui débute en 2217.   Alors, à quoi ressemble cette année-là?

cette-annee-la-o.gif

C’était l’année… 2217 (oui, on n’a pas mis la version de M Pokora: c’est volontaire)

Eh bien, pour le savoir, chaque membre de notre équipe va enfiler un casque de réalité virtuelle et un casque audio. Nous pouvons nous parler sans aucun problème: on s’entend très bien grâce à nos casques et nous découvrons donc ensemble à quoi ressemble notre lieu de boulot. On a l’air de bosser pour une agence assez stylée, qui envoie des agents explorer le temps.

L’équipe Alpha Panda

En l’occurence, on sent un léger stress de leur part, apparemment, une équipe chargée d’explorer le temps a disparu: l’équipe Alpha (bon, nous on n’a rien dit, mais on était mal à l’aise, rapport à notre dernière mission de voyage dans le temps qui s’était mal terminée, mais on a préféré ne rien leur dire). Il va donc falloir que nous nous rendions sur leurs traces afin de supprimer tous les objets qu’ils auraient pu laisser et qui pourraient modifier grandement le cours du temps.

Après nous être équipées, nous nous rendons donc à notre première destination. La prise en main des manettes est extrêmement intuitive, et vous permet de ramasser/utiliser facilement les objets que vous voulez. De plus, j’avais pour ma part très peur à l’idée de me déplacer dans un espace virtuel et de me manger un mur -pas très virtuel pour le coup- mais là aussi, c’est très bien développé. Chaque membre de votre équipe a en fait son « box » (donc vous ne marcherez pas sur les pieds de Micheline), et si, en vous déplaçant dans le jeu, vous vous approchez trop d’un mur réel, vous verrez une sorte de grillage rouge se former devant vous virtuellement. Donc aucune chance de vous blesser/tomber/mourir dans d’atroces souffrances.

VO.gif

« Ah alors c’est ça la VO? C’est super hein! »

Un vrai bon moment virtuel

Les quelques peurs mystiques étant balayées, on arrête le suspens: le rendu est super. Les décors sont très bien développés, et vous vous trouverez face à plusieurs « mini jeux », dont vous devrez comprendre les règles vous-mêmes, en communiquant avec les membres de votre équipe et en coopérant. Au besoin, votre « Game Master » pourra vous aider en vous parlant dans vos casques.

Chaque passage à une date est chronométré, et si, en l’espace du temps qui vous est imparti, vous n’arrivez pas à mener à bien votre mission, vous êtes directement envoyé à la destination suivante. Vous aurez donc quand même ce petit sentiment de pression propre à un escape game, mais l’idée n’est pas du tout de battre le record, mais plutôt de profiter au maximum du temps qui vous est donné.

A la fin de l’aventure, vous aurez droit au classique débrief autour d’un verre (bonbons Krema), et vous pourrez bien sûr prendre une photo souvenir!

finish VR.jpg

ZE photo finish de la mort

« Je sais pas vous, mais alors moi, je me suis bien marré à vous regarder pendant 45 minutes! » (merci Etienne, Game Master en or et passionné!)

Les Plus

Une immersion merveilleuse: nous avions toutes déjà testé de la VR auparavant, donc l’effet « ouaou » aurait pu être atténué. Pour autant, les décors sont très bien développés et aucun bug ne vient ternir les interactions que l’on peut avoir avec les décors/les objets
Beaucoup de fun: grâce au mini jeu et au côté un peu « insolite » de l’expérience au global, nous nous sommes surprises à rire comme des gosses, rire décuplé quand on s’imagine à quel point on doit avoir l’air con à s’accroupir au milieu d’une pièce vide
Aucun effet secondaire: histoire de balayer votre dernière crainte, aucune de nous n’a souffert de nausée, maux de tête, ou autre pendant/après l’aventure. Certainement du au fait que tout est très bien développé.

Les Moins

Une seule aventure pour le moment: dès l’aventure terminée, on avait envie d’en refaire une! Nos voeux devraient être exaucés prochainement, mais du coup, on est frustrées!

Nos notes sur 5:

Fouille  NoteNoteNote 0,5
Décors  NoteNoteNoteNoteNote
Immersion  NoteNoteNoteNoteNote
Difficulté NoteNoteNoteNote 0,5
Note globale  NoteNoteNoteNoteNote 0,5

NB: Si vous aimez l’immersion/les décors des escape games, mais que vous avez développé de l’asthme en vous rendant dans les salles poussiéreuses de l’Antichambre, venez voyager dans le temps/l’espace en équipe de 2 à 4 personnes, sans avoir à apporter votre Ventoline!; Tarif: 25 euros par personne. Plus d’infos sur: http://virtual-room.fr