La Croisière Infernale (Leave in Time)

A Nantes, Leave in Time a la particularité de proposer sur son site des aventures relativement mystérieuses, avec seulement le titre de la salle, et pas de descriptif de l’histoire.

On est venues faire « La croisière infernale ». Bon, là, on peut se douter légèrement du thème et du cadre: un bateau de croisière, avec, a priori, des grosses vagues ou un gros trou dans la coque.

Lorsque nous arrivons, Quentin, notre Game Master, nous accueille et nous confirme nos craintes: nous avons embarqué à bord d’un énorme paquebot pour une merveilleuse croisière. Tout allait bien, jusqu’à ce que l’équipage ne nous annonce une avarie de matériel. Et le drame depuis 1998, c’est que nous avons TOUS vu le film Titanic, et qu’on sait bien que se la jouer gentleman en mode « je n’en ferai rien, après vous, après tout, nous sortirons tous vivants, et au pire, je prendrai une planche de bois trouvée dans l’Antarctique » c’est EXACTEMENT ce qu’il ne faut pas faire. Donc, toutes les personnes à bord se ruent vers les canots de sauvetage.

Et nous, en bons pandas malchanceux, au milieu de toute cette cohue, on se fait assommer. On se réveille, plus personne n’est là, mais de toute évidence, l’alarme présente semble nous indiquer que rien ne s’est arrangé. Nous devons très rapidement réussir à rejoindre un des canots, sous 60 minutes, sinon, notre croisière risque de durer bien plus longtemps que prévu.

Hello, Captain!

On commence notre aventure dans la cabine du capitaine (on note qu’on se plaindra auprès de la Direction si on s’en sort, parce que franchement, notre cabine à nous était moins grande). On ne peut pas vous expliquer pourquoi, mais chez les pandas, nous avons une sorte de passion pour les intérieurs de bateau de croisière, donc on accroche vraiment avec le décor, très bien fait, et qui ne laisse aucun doute sur l’endroit où on se trouve.

On débute notre fouille et on s’avère particulièrement mauvaises dans cet exercice. Quentin devra nous venir en aide via un écran: un son est émis à chaque fois pour nous prévenir qu’un indice nous est envoyé. Allez savoir pourquoi, j’ai fait un bond de 2 mètres à chaque fois que le son a retenti.

1321640836_cat_scare_jump.gif

Tu fouilles tranquillement la pièce, et là le GM t’envoie un indice

Dans notre fouille et notre phase d’observation, nous trouvons de nombreux éléments qui nous semblent importants, mais qui ne font pas sens tout de suite. On arrive tout de même à progresser avec une jolie première surprise, qui nous permet de renforcer l’immersion.

Les énigmes sont assez variées: manipulation, fouille, décryptage: chaque membre de votre équipe devrait y trouver son compte et le rythme est bien soutenu!

La clé de la honte

Alors qu’on tourne complètement en rond (telle Bonnie Tyler), notre Game Master nous envoie ZE indice de la honte « vous ne voudriez pas utiliser la clé que vous avez trouvé il y a quelques temps? »

tumblr_nzrrl1z9EX1uo6uu5o1_500.gif

Quand la honte s’abat sur toi, parce que tu as oublié que tu avais trouvé une clé

Effectivement.. nous avons laissé trainer une clé… Qui nous est pourtant fort utile! Et qui nous permet donc de faire de nouvelles découvertes. On notera que la salle réserve de jolies surprises: on le redit, on adore, et aucune énigme ne vient casser le rythme ou l’immersion.

Le cheminement qu’il faut avoir dans cette salle nous a un peu perturbées: on a certainement du se laisser prendre par le rythme effréné qui s’impose, et on a clairement manqué d’organisation, ce qui est extrêmement important dans cette salle, qui vous demandera de vous souvenir de vos trouvailles de début d’aventure.

Sur la fin, un peu de sang froid sera nécessaire, ainsi que de la coopération. C’est avec un bon coup de chaud que nous terminons finalement à 4 minutes de la fin.

« Elle fait trop flipper la musique pour l’indice! vous avez remarqué que je sursaute à chaque fois?? » « oui on a remarqué, mais on comprend pas pourquoi… »

Les Plus

Une excellente immersion : on a beaucoup apprécié les très bons décors, rien ne vient casser l’atmosphère de ce côté là. D’autre part, toutes les énigmes sont liées au thème marin, donc de la même manière, rien de bizarre.
Un très bon rythme de jeu: il y a beaucoup à faire à bord de ce paquebot, et vous ne risquez pas de vous ennuyer! Les énigmes s’enchaînent de manière fluide, ce qui assure un rythme effréné, qui correspond bien à la situation que vous vivez (a priori, quand il nous reste 60 minutes à vivre, on est plutôt speeds!)
Salle très ludique: que ce soit les énigmes ou les quelques surprises que réservent la salle, on a eu l’impression d’être des enfants, tant on s’est amusées. Et c’est quand même ça qu’on attend d’une salle, non?

Les Moins

Un enchaînement de découvertes parfois déroutant : parce qu’on veut quand même mettre un point négatif, mais qui sera plutôt un point d’alerte pour vous, joueurs: la salle peut être un peu perturbante en terme d’organisation: vous trouverez des éléments qui vous serviront beaucoup plus tard dans l’aventure. Charge à vous de ne pas avoir une mémoire de pandas… sinon, votre Game Master vous viendra en aide 🙂

Nos notes sur 5

Fouille  NoteNoteNoteNote
Décors  NoteNoteNoteNote
Immersion  NoteNoteNoteNote
Difficulté NoteNoteNoteNote 0,5
Note globale  NoteNoteNoteNote

Si vous aimez les croisières, mais que c’est un peu trop plan plan à votre goût, vous devriez trouver de quoi vous éclater à bord de la croisière infernale. Leurs cabines acceptent 3 à 5 voyageurs. Plus d’infos sur: https://www.leave-in-time.com