L’Abattoir (One Hour)

Quand on est sur le point de faire une salle qui fait peur, on tente par tous les moyens d’avoir le plus d’infos possibles, mais sans se spoiler non plus, et du coup, ça donne qu’on arrive avec quasiment aucune idée de ce qui va vraiment nous arriver. Toutefois, on a quand même eu un indice grâce au site internet de One Hour, qui indique comme genre de la salle « slasher/horreur ».

Slasher? What is it?

D’après notre ami Wikipédia, « un slasher met systématiquement en scène les meurtres d’un tueur psychopathe, généralement masqué, qui élimine méthodiquement un groupe de jeunes individus, souvent à l’arme blanche. » Mmmm intéressant!

A notre arrivée dans les seconds locaux de One Hour, nous sommes accueillies chaleureusement, mais, on le sait, on ne doit pas se faire avoir par la foison de bonbons proposée ni par les boissons fraîches. Notre Game Master nous amène devant la porte de l’abattoir de Voltaire et l’ambiance change assez rapidement: on le savait!

ClearDamagedAzurevasesponge-size_restricted.gif

Quand ton Game Master essaie de te faire croire que tout est normal mais qu’il est tout bizarre

Cela fait plusieurs semaines que d’étranges disparitions ont lieu autour de cet abattoir abandonné, et il est temps de lever le voile sur ce qui se passe réellement là bas…

Notre progression, va, dès le départ, être ralentie par notre peur. On a du mal à avoir les idées claires, car le boucher sadique va d’ores et déjà nous faire faire pipi dessus enquiquiner. Grâce à une bonne communication, nous allons pouvoir continuer et découvrir des décors extrêmement bien faits – si bien faits, d’ailleurs, qu’on ne se fait même pas la réflexion qu’ils sont bien faits: tout est normal, nous sommes dans un abattoir.

L’immersion puissance 20000

C’est clairement LE point fort de la salle. L’immersion est si bonne que nous ne pensons pas une seule seconde que nous sommes dans un escape game. Pas de chrono pour nous donner une idée de notre progression: notre obsession, pendant toute la partie, ne sera pas de battre un record, mais plutôt de sortir vivantes, si nous y arrivons…!

Les énigmes et la fouille, sont bien présentes, mais très bien intégrées, et totalement logiques, ce qui permet de donner une sensation de fluidité mais aussi une grande crédibilité à ce que nous sommes en train de vivre.

Pour autant, notre progression est loin d’être un long fleuve tranquille: nous sommes chez le boucher, et en bon hôte, il va s’occuper de nous pendant toute l’heure. Il nous fait hurler de peur, mais aussi parfois rire, tant il nous surprend.

stockholm syndrom.gif

Non. Quand même pas.

Des idées particulièrement ingénieuses

Certains rebondissements de scénario vont une fois encore permettre de faire monter la pression sur chaque membre de l’équipe et renforcer l’immersion. En bonnes masochistes, on se délecte de ce qui nous arrive: quand l’une de nous hurle, les autres rient (avant de hurler à leur tour), et l’instinct de survie renforce notre cohésion (ou parfois notre capacité à nous mettre en boule par terre dans un coin en fermant les yeux).

tenor.gif

Quand tu te moques de ta coéquipière qui vient de hurler et que tu as peur deux secondes après

Alors que la pression monte vraiment de plus en plus, on comprend que nous allons bientôt sortir. One Hour a pensé à une fin d’aventure particulièrement pertinente, qui va nous mettre sous tension jusqu’au bout. C’est à 3 petites minutes de la fin que nous nous évadons pour de bon de l’abattoir. Alors que nous nous remettons de nos émotions, nous apprenons que l’enseigne a pensé à des fins alternatives, selon le temps qu’il reste aux équipes. Cela permet de satisfaire le plus grand nombre, sans frustration. On leur dit bravo pour ça aussi!

(au bout de 5 minutes) « Ok, Kate a hurlé, on est dans la merde… » (part se cacher dans un coin)

Les Plus

Un vrai film dont vous êtes le héros : à la sortie de l’abattoir, on se fait la réflexion d’avoir vraiment vécu une expérience qui sort complètement de l’ordinaire, plongés au coeur d’un film. Les décors, la tension, les actions faites: tous les ingrédients y sont.

Une salle extrêmement fluide : la salle, qui se veut très immersive, offre des énigmes très logiques et extrêmement bien intégrées. Cela rend la progression très fluide et permet aussi de rester dans une totale immersion pendant 60 minutes: on a vraiment oublié qu’on était dans un escape game.

Un doux mélange de peur et d’humour : comme face à un bon slasher movie, on a passé l’heure à osciller entre cris de peurs et rires. Cela grâce à notre Game Master, qui joue un rôle extrêmement important dans la salle, et qui vous maintiendra sous tension non stop. Pour autant, vous ferez face aussi à des idées situations ingénieuses qui vous feront forcément rire.

Les Moins

Erreur 404 : not found

Nos notes sur 5

Fouille  NoteNoteNoteNote 0,5
Décors  NoteNoteNoteNoteNote
Immersion  NoteNoteNoteNoteNote
Difficulté NoteNoteNote
Note globale  NoteNoteNoteNoteNote

L’abattoir de Voltaire se visite toute la journée et le soir, en équipe de 2 à 5 personnes. Sur papier, rien ne devrait vous pousser à y aller, mais, faites-nous confiance, aucun doute, vous passerez un moment incroyable. Pour connaître les tarifs, suivez le guide! Pour plus d’infos, c’est ici.