Le Secret des Whitechapel (Victory Escape)

Nous sommes dans le sud de la Louisiane, à Night City. Ces derniers temps, les meurtres se multiplient dans la région. Les corps sont retrouvés et mis en scène de manière effrayante. Que se passe-t-il? Certains racontent qu’ils ont vu une terrible bête, qui errait dans la brume. Etrange étrange…

Nous sommes envoyées par le FBI pour creuser la dernière piste qu’il leur reste dans cette enquête: Shirley Whitechapel, la soeur du maire.

mer noire.gif

C’est la mer noire?

Non, le Maire de la ville. Shirley, au-delà d’avoir un prénom pas facile à porter, est âgée de 79 ans, et a eu une vie somme toute assez pourrie: isolée dans la forêt, avec des crises de démence régulières, elle vit avec son frère; il paraît qu’elle s’adonne à des pratiques occultes. Bref, si on ne nous avait pas précisé son nom, on aurait pensé qu’on nous parlait de Christine Boutin.

Dans la maison de Shirley

Nous profitons du fait que Shirley est en garde à vue et que son frère se fait interroger pour fouiller la maison. Dès qu’on y entre, on se fait une drôle de remarque commune: « tiens, on se croirait à l’Antichambre! ». Ce n’est pas forcément très positif, certes, mais pas non plus trop négatif. Les décors sont plutôt crédibles, mais ne sont clairement pas chiadés. Et certains détails -comme le fait que certains objets sont collés aux étagères, ou qu’il y a écrit « ne pas toucher »- nous laissent penser que Shirley a de drôles d’habitudes ou alors que l’effort d’immersion n’est pas à son summum.

Un peu de lecture en ce début d’aventure, avec des détails plus ou moins importants. Notre Game Master pourra nous contacter par talkie walkie si besoin. Les premières énigmes sont plutôt intuitives et plutôt ludiques, même si pas des plus originales.

Nous allons tourner en rond pendant quelques minutes, face à une énigme qui nous laisse assez dubitatives. C’est finalement après l’aide de notre Game Master que nous pouvons avancer, et de manière assez originale (mais on a honnêtement du mal à imaginer une équipe comprendre d’elle-même ce qu’elle doit faire…).

Une tension plus que palpable

La tension monte d’un cran dans la suite de l’aventure, avec des bruits de plus en plus inquiétants et des fausses pistes dans la salle. Il faudra que votre équipe ne fonce pas bille en tête sur ce qui lui semble être une énigme et prenne le temps d’identifier ce sur quoi il est intéressant de se concentrer. A partir de ce moment, notre équipe poussera des cris de manière assez régulière.

sorry scared.gif

Quand tu te fais engueuler par ton coéquipier qui te dit de ne pas te mettre dans cet état et que tu te justifies

Objectivement, on passe un très bon moment dans cette salle, mais clairement, certaines énigmes ne sont vraiment pas au niveau d’originalité attendu avec des salles de cette génération. On regrette également que la suite des décors que nous découvrirons n’ont pas été très travaillés; définitivement, on est bien à l’Antichambre (mais en fait non).

Une énigme assez galère et qui ne nous a pas tellement plu (combo gagnant) nous a un peu cassées dans notre rythme. Heureusement que pour maintenir un côté agréable à la salle, une mise en scène est pensée et appliquée systématiquement. Alors que de dernières énigmes (pas du tout intégrées à l’histoire) se présentent à nous, on ressent une très forte pression, et on a clairement très envie de partir en courant.

Ca tombe bien, nous venons de terminer notre enquête, et sommes accueillies par notre Game Master qui a l’air encore plus content que nous! Un débrief assez détaillé avec notre Game Master et nous sortons de Victory avec l’impression étrange d’avoir été à l’Antichambre pendant une heure, mais avec une mise en scène et un avis plutôt positif sur la salle au global.

« Mais c’est ça la solution! » « Non attends, je veux être sûre que c’est bien ça » « Mais on va mourir on n’a pas le temps de vérifier!!! »

Les Plus

De jolies idées de mise en scène: et ça fait plaisir dans une enseigne comme Victory, qui ne nous avait pas habitués jusqu’à maintenant à impliquer leurs Game Masters au-delà du brief et des indices à envoyer.

Une vraie tension tout au long de la salle: on a crié plusieurs fois de peur, et tout au long de la salle, on était moyennement rassurées. C’est bon signe non?

Les Moins

Des énigmes très inégales: dans l’ensemble, cette salle est assez classique. On a apprécié les quelques énigmes qui sortent un peu du lot, mais malheureusement, d’autres énigmes restent très faibles côté originalité et manquent un peu d’intérêt.

Une énigme peu intuitive: nous avons perdu quelques minutes à tourner en rond car la solution d’une énigme était très loin d’être évidente et notre Game Master nous a d’ailleurs avoué qu’ils envoyaient systématiquement un indice aux joueurs à ce moment du jeu.

Des décors moyens: l’immersion aurait pu être poussée un peu plus loin avec des décors plus égaux tout au long de la partie.

Nos notes sur 5

Fouille  NoteNoteNote
Décors  NoteNoteNote 0,5
Immersion  NoteNoteNoteNote 0,5
Difficulté NoteNoteNoteNote 0,5
Note globale  NoteNoteNoteNote 0,5

Si vous avez toujours rêvé d’aller en Louisiane, mais en restant enfermé dans une maison super glauque, alors courez dans cette salle! La maison des Whitechapel peut accueillir de 3 à 6 personnes. Pour plus d’infos, c’est ici.