L’Abri (Crack the Egg)

Avec ses deux précédentes salles, Crack the Egg nous a fait voyager dans deux périodes et espace temps. Voici la dernière étape de notre épopée dans la quête de l’oeuf: cette fois-ci en Alaska, en 2178.

Imaginez, un cataclysme a plongé la Terre dans le chaos. Un virus pire que la grippe a contaminé la quasi totalité de la population, qui s’est transformée en zombies. Notre équipe de non-zombies se rend dans le labo où a été fabriqué le virus pour fabriquer un antidote et ainsi sauver l’humanité.

Des manipulations très cool

Nous entrons dans un bunker, aucun doute sur le lieu à la vue des décors. Alors que la fouille ne semble pas particulièrement présente (erreur!), le poste de surveillance/tir nous tend les bras. Il s’agit d’un fauteuil avec un casque de VR et un joystick qui permet de tirer. Lorsqu’on met le casque de VR, on voit les paysages enneigés au large du bunker. Même si c’est joli, on se dit que ça risque rapidement de changer…

vr.gif

Quand d’un coup un zombie et ses copains apparaissent au loin

Dès le début, on a la possibilité de se répartir les taches, ce qui est toujours appréciable pour garantir que toute l’équipe est occupée.

Rapidement, des manipulations très sympas et bien intégrées pointent le bout de leur nez, et de la fouille potentiellement fourbe se présentera à vous (ou pas, si, comme nous, vous décidez qu’il n’y a pas de fouille).

Beaucoup de réalisme et une tension permanente

Chez Crack the Egg, on a affaire à des passionnés qui pensent entièrement leurs salles, et qui poussent le réalisme le plus loin possible.

Ainsi, de manière logique, les zombies approchent régulièrement du bunker, et votre temps maximal d’aventure dépendra aussi de votre capacité à les empêcher d’atteindre le bunker: aussi, sachez que l’aventure pourra durer de 55 à 70 minutes maximum. Cette pression régulière pendant toute l’aventure permet de ne jamais faire retomber la tension, ce qui est vraiment appréciable.

En parallèle, vous vous en doutez, vous aurez également « quelques » énigmes à résoudre. Même des énigmes plutôt nombreuses. Elles sont variées mais ont des points communs: très ludiques et agréables à résoudre. Là encore, elles servent parfaitement l’immersion et on se sent comme de vrais petits chimistes lorsque nous tentons de concevoir l’antidote.

On passe un excellent moment dans ce bunker, dont les décors sont travaillés jusqu’au bout et dans lequel l’immersion est sans aucun doute au rendez-vous, vous l’aurez compris.

Mais où est l’oeuf?!

Alors que nous terminons notre mission 10 minutes avant le temps imparti, se dresse devant nous une mission annexe, chère à l’enseigne, puisque récurrente dans chacune de ses salles. Il faut trouver l’oeuf! Il s’agit d’un artefact extrêmement puissant, qui, une fois ouvert (ce qui n’est jamais arrivé), dévoilera son secret. Comme nous avons déjà fait les deux premières salles, nous avons une partie du code nécessaire à son ouverture. Il nous reste donc à le trouver pour pouvoir Crack the egg!

Et autant vous le dire, trouver cet oeuf ne va pas être chose facile… Alors que notre fin approche à grands pas, un flash d’un des pandas va nous permettre de le trouver in extremis. Joie et fierté!

Une fois sorties, nous pouvons enfin craquer l’oeuf grâce au code.

craquer l'oeuf.gif

Quand tu essaies de craquer l’oeuf

Vous vous en doutez, nous ne vous dévoilerons pas son contenu, mais on a beaucoup aimé l’idée, et une fois encore, tout est réfléchi et très cohérent.

« Merde… on s’est plantées… c’est foutu… Bon bah voilà, la mission est finie, on va mourir… AH NON!! CA VA!! »

Les Plus

Une immersion très travaillée et remarquable du début à la fin: on félicite vraiment l’enseigne pour cette volonté de coller au plus près de la réalité d’un bunker zombie (ils ont certainement fait des enquêtes dans des univers parallèles) en respectant le mélange gagnant d’énigmes intégrées/de décors soignés/et de

Une utilisation très intéressante de la VR: lorsqu’on avait lu sur le site de Crack the Egg qu’un casque VR était dans la salle, on admet que ça ne nous a pas emballées, voire, fait un peu peur. Si c’est pour mettre un casque VR juste pour dire « on a de la VR les gars! », la déception est forte. On vous rassure de suite, il n’en est rien! Grâce à ce casque, vous aurez une place de choix pour voir les zombies venir au loin du bunker et tenter de les arrêter avant qu’ils arrivent à votre porte. Cela apporte une vraie tension et rythme bien la salle.

Une ouverture de l’oeuf qui tient sa promesse: l’idée du fil conducteur de l’ouverture de l’oeuf n’était pas juste un teasing, mais bien un élément réfléchi qui donne une réponse à pourquoi il était tant convoité.

Les Moins

Une quête annexe qui peut diviser: pour être très sincères, c’est quelque chose qu’on voit comme un atout dans cette enseigne. Pour autant, peut-être que certains joueurs n’apprécieront pas de ne pas avoir le temps de jouer la quête annexe, ou de ne pas la réussir.

Nos notes sur 5

Fouille  NoteNoteNote
Décors  NoteNoteNoteNoteNote 0,5
Immersion  NoteNoteNoteNoteNote 0,5
Difficulté NoteNoteNoteNote 0,5
Note globale  NoteNoteNoteNoteNote 0,5

Si vous aimez les bunkers, si vous aimez les zombies, si vous aimez les antidotes, si vous aimez les bonnes salles d’escape game, venez sans hésiter chez Crack the Egg, en équipe de 3 à 6 personnes. Pour plus d’infos, c’est ici.